Le Coronavirus-Covid 19 a fait plus de 82 000 personnes contaminées en Chine et plus de 3 308 décès[1]. Dans ce contexte, des robots sont utilisés voire déployés massivement pour faire face à cette pandémie.

 

 

Des robots nettoyants et désinfectants

Des robots nettoyants, mini-chars pilotés à distance, sont utilisés pour remplacer les équipes de nettoyage dans les rues. Un robot désinfectant, baptisé THOR-1, est testé à Hangzhou (est de la Chine). Il est manipulé à distance à l’aide d’une télécommande pour pulvériser un désinfectant. Dans un avenir proche, ce robot pourrait assainir des surfaces de métal ou de verre. Des robots désinfectants sont également présents dans des salles de quarantaine d’hôpitaux dans la province du Shandong (est de la Chine).

 

Des robots livreurs

Des robots sur roues sont chargés de la livraison de colis et de repas pour suppléer les travailleurs dans certaines villes, hôtels et hôpitaux. Certains de ces robots peuvent tracer les itinéraires de livraison, éviter les obstacles, prendre des ascenseurs et revenir à la charge lorsque leur batterie s’amenuise.

 

Des robots distributeurs

Des robots distributeurs offrent de la nourriture et des boissons aux voyageurs dans la principale gare ferroviaire de la ville de Nanjing. Ainsi, les consommateurs peuvent payer en scannant un code QR via le robot.

 

Des robots patrouilleurs

Dans les provinces les plus touchées par l’épidémie, de petits robots équipés de haut-parleurs et de caméras accostent les passants sans masque et scannent leur température à l’aide d’une caméra infrarouge. En cas de température[2], le robot déclenche une alarme et envoie une alerte à la police. Des robots patrouillent aussi dans des aéroports, des centres commerciaux et des grandes places publiques[3].

 

Des robots soignants

L’université de Tsinghua située à Pékin vient de créer un robot soignant. Il réduit à la fois la charge de travail des médecins et limite les contacts physiques entre le personnel médical et les patients. Sous contrôle d’un être humain, ce robot holonome (mobile) peut diagnostiquer un patient à l’aide d’un bras articulé. Il pourrait remplacer le personnel médical lors des rondes de contrôle et effectuer des tâches variées (prise de température, auscultation cardiaque et respiratoire, prélèvement de salive et distribution de médicaments). Actuellement, il est testé dans un hôpital de Pékin (capitale chinoise). L’université de Nanjing conçoit aussi un robot pour aider dans la prévention et le contrôle de l’épidémie. Ce robot est équipé de 5G, d’imagerie thermique et de reconnaissance faciale. Ce robot polyvalent peut relever la température et repérer si une personne porte un masque ou non. Si une personne ne porte pas de masque, il lui donnera un avertissement verbal. Pour le moment, Il est utilisé dans la ville de Suzhou (est de la Chine) et pourrait être utilisé dans des endroits très fréquentés (salles de services administratifs, zones de transport public).

 

Un hôpital robotisé

Début mars à Wuhan (au centre de la Chine), un service hospitalier robotisé surgit ! C’est le premier hôpital de campagne dit « intelligent », d’une capacité d’environ 20 000 lits et équipé de robots fonctionnant 24h/24. Ces robots humanoides ou non sont holonomes puisqu’ils sont dotés d’une base roulante. Ils y assurent la propreté (désinfection des zones pour limiter la propagation de ce virus), s’occupent de la logistique en secondant le personnel hospitalier (livraison de nourriture, des boissons et des médicaments aux patients). Ils seraient capables de mémoriser les demandes et besoins des patients et d’apporter les repas aux patients dans différents lieux.

 

Dans cette gestion de la pandémie, nous retrouvons bien les attentes de la société chinoise qui considèrent les robots comme « souvent les sauveurs de l’humanité dans les histoires asiatiques » (P-Y Oudeyer). Serait-ce le cas en cette période de pandémie ? Sauveurs, je ne sais pas… mais outils collaboratifs pour les êtres humains, sans aucun doute !

 

CDB


 

[1] Source : https://www.linternaute.com/actualite/guide-vie-quotidienne/2486227-coronavirus-en-italie-espagne-allemagne-chine-carte-du-monde-et-situation-par-pays/ , 31 mars 2020.

[2] Source : Global Times.

[3] Dans plusieurs grandes villes chinoises, des drones patrouilleurs survolent les grands axes et invitent les automobilistes à scanner un QR code pour fournir leurs données de santé aux autorités et des drones désinfectants nettoient quotidiennement des zones publiques.